Association pour la Cohérence Environnementale en ViennE
Penser globalement, agir localement



Accueil > Ecohabitat > Exemples de rénovation > Réhabiliter des maisons anciennes

Réhabiliter des maisons anciennes


Exemples de travaux permettant d’améliorer l’isolation, le chauffage, le bien-être dans diverses maisons anciennes, sans que soit dénaturé leur aspect extérieur.


Exemple 1

Exemple 1


  •  pierres et poutres de récupération
  •  mortier et enduit à la chaux
  •  sol en béton de chaux sans ferraillages sur un hérisson de pierres calcaire
  •  isolation en laine de mouton

  • Exemple 2

    Exemple 2

    Installation photovoltaïque de 36 m2 permet de produire 5400 kWh/an = Consommation nécessaire à une famille de 8 personnes).

    Exemple 3

    Exemple3


  •  Système de chauffage mixte gaz/solaire.
  •  Isolation de murs intérieurs
    avec enduit terre– paille
    ou enduit terre chanvre


  • Remplacement des chauffages
    Chaudière centrale insérée dans la cheminée du salon
    avec radiateurs et alimentée au bois bûche
    Chaudière à granulés de bois
    en remplacement d’une chaudière au fuel
    Témoignage d’un couple ayant réhabilité une ancienne étable

    Le projet a pris forme autour de deux axes :

  •  le respect de l’authenticité du bâti rural ancien poitevin (esprit Maisons Paysannes de France)
  •  la prise en compte de critères écologiques
    Les obstacles et les décisions :


    1- choix de l’architecte : Bernard Boulangeot
    "Trouvé un peu au hasard , il nous a immédiatement plu par sa disponibilité et son écoute, par son expérience et son professionnalisme dans le domaine de l’écoconstruction. Mais il habitait dans le Lot et Garonne …et ne pouvait donc pas suivre les travaux. Finalement, nous avons décidé de travailler quand même avec lui."

    2- Choix des artisans :
    "Les premières visites sur place avec des architectes ou des artisans furent catastrophiques !…Heureusement quelques rencontres clés, avec des artisans plus habitués aux travaux à l’ancienne, avec le délégué de Maisons Paysannes de France, avec un éco-architecte, nous ont convaincus de la faisabilité de notre projet. Nous nous sommes beaucoup documentés et avons aussi cherché à rencontrer d’autres personnes dans la région avec une expérience dans le domaine de la restauration ou de la construction écologique."
    Petit à petit, après des dizaines de coups de fil et de rencontres et un peu de bouche à oreille, nous avons trouvé l’équipe d’artisans qui allaient travailler sur notre projet."

    Grands axes de la réhabilitation :


    1- Conservation des murs et des fermes de la charpente de la structure ancienne.

    2- Les travaux de maçonnerie ont été faits à l’ancienne : pierres récupérées sur place, mortier et enduit à la chaux, pierres de taille, linteaux en chêne essentiellement récupérés sur place. Le sol en terre battue a été décaissé, la pollution éventuelle due à l’ancienne présence des animaux neutralisée par une couche de chaux et un sol en béton de chaux sans ferraillages, coulé sur un hérisson de pierres de calcaire.

    3 - Reprise de la charpente à neuf en bois de douglas à partir des pannes. La couverture de la maison nous a donné beaucoup de fil à retordre à cause de la pente relativement forte du toit qui rendait impossible la pose de la "tige de botte" traditionnelle. Finalement après avoir intégralement démonté la toiture existante nous-mêmes, nous avons trouvé la solution avec des tuiles canal à crochets.

    4- Quelques concessions sur les menuiseries et planchers :
    "Après nous être renseignés sur le prix exorbitant des menuiseries fabriquées artisanalement en essences locales, nous nous sommes rabattus sur des fenêtres en chêne de chez Lapeyre.
    Les planchers de l’étage et du grenier sont en bois de douglas avec parquet pin ou mélèze (acheté quand cela a été possible à Ambiance Bois) soutenus par des poteaux et poutres en chêne de récupération. Les cloisons sont en ossature douglas et plaques de fermacell avec isolation phonique en panneaux de laine de mouton."